Crowdfunding immobilier : financement participatif

Crowdfunding immobilier, le financement participatif

L’investissement immobilier dispose des différentes possibilités en ce moment. Depuis quelques années, le crowdfunding occupe une grande pace dans le monde de l’investissement immobilier

Ce type d’investissement est ouvert à tous les investisseurs qui possèdent au moins 500 euros. Maintenant, on doit se pencher sur ce sujet de crowdfunding immobilier parce que c’est un type d’investissement très rentable.

Crowdfunding immobilier : Définition

Le crowdfunding immobilier s’agit d’un financement participatif sur un programme immobilier. Pour cela, il existe un promoteur de projet de logement faisant appel à une plateforme qui va mettre ce promoteur en relation avec la foule des investisseurs.

Pour cela, un investisseur peut choisir le programme immobilier qui lui convient. Ainsi, le promoteur doit apporter une somme entre 5 à 10% du fonds propre pour une promotion immobilière.

Lorsque le programme immobilier touche sa fin, l’immobilier est appelé « vendu ». A ce moment-là, l’investisseur bénéficie du son montant d’investissement avec un taux d’intérêt entre 9 à 12%.

En général, l’investissement dans le crowdfunding est un investissement à court terme parce qu’un programme immobilier dure environ 24 mois.

Les plateformes de crowdfunding immobilier ont un statut juridique d‘Intermédiaire en Financement Participatif (IFP), Prestataire en Service d’Investissement ou Conseiller en Investissement Participatif (CIP).

Avantages du crowdfunding immobilier

Comme déjà dit, le crowdfunding immobilier est un type d’investissement à court terme. De plus, il est rentable et souple. Le taux d’intérêt le plus bas dans le crowdfunding immobilier est de 8% par an, ce taux d’intérêt est largement plus haut que celui d’un livret d’épargne.

Contrairement à l’investissement immobilier classique, le crowdfunding immobilier ne rencontre aucun problème d’acquisition de bien immobilier. De plus, les tâches administratives sont à la charge du promoteur. 

Sur le plan fiscal, la totalité des frais annexes sur le programme immobilier sont à la charge du promoteur. Ainsi, les investisseurs qui résident en dehors du pays où se déroule le programme immobilier ne paient aucune charge fiscale.

Après tout, le crowdfunding immobilier est un moyen de diversifier ses sources de revenus parce qu’on peut participer au financement de différents projets de logement en même temps.

Crowdfunding immobilier : Les risques

Dans le crowdfunding immobilier, il y a un risque de perte de capital. Cette perte pourrait être totale ou partielle. Non seulement dans le crowdfunding, cce risque est trouvé dans tous les types d’investissement. 

En premier lieu, il est possible que le montant d’investissement reste bloqué à cause d’un retard de chantier. Ceci est appelé risque lié à la promotion immobilière.

En second lieu, il y a aussi le risque lié au projet en lui-même. Ce risque est causé par une défaillance technique, un problème juridique ou un problème commercial. 

Enfin, pour limiter ces risques, il n’y a que faire un bon choix de plateforme. En ce moment, il existe de nombreuses plateformes, c’est pourquoi il faut bien choisir parce que certaines plateformes ne font que de l’arnaque. Pour cela, il est conseillé de choisir une plateforme populaire. D’ailleurs, on doit placer l’investissement sur un projet immobilier qui attire le plus de foule des investisseurs.