Accueil


  • Pinel Bordeaux – Où investir ? 

    Pinel Bordeaux – Où investir ? 

    Bordeaux et son agglomération font partie de cette zone B1 du dispositif Pinel. Elle rassemble les villes de plus de 250 000 habitants ainsi que les communes voisines placées à moins de 20 kilomètres. Bordeaux est en proximité avec l’océan possédant du territoire viticole, ainsi que des villes dans le voisinage, ce qui tire l’explosion de la demande de location pour investir dans l’immobilier.

    Ainsi ,tous les quartiers de Bordeaux sont éligibles à la loi Pinel Bordeaux. Pour investir à Bordeaux en loi Pinel, le bien à louer doit être neuf et se situer dans une zone éligible Pinel. De plus, il faut respecter les plafonds de loyers et de ressource Pinel à Bordeaux est simple : l’investisseur met en location un bien neuf durant une période donnée et reçoit en échange une réduction d’impôt du dispositif Pinel.

    Comment trouver un appartement à louer loi Pinel ?

    L’acquisition d’un bien neuf en Pinel à Bordeaux permet de bénéficier d’une réduction fiscale. Toutefois, l’investisseur doit prendre en compte plusieurs critères pour réaliser son activité de location :

    • Trouver un bon appartement à louer en loi Pinel B
    • Loyer le bien à un prix de loyer qui permet de rentabiliser son investissement
    • Se mettre à la recherche d’un locataire qui respecte les engagements financiers.

    En effet , trouver un appartement à louer loi Pinel Bordeaux, c’est avant tout connaître les listes de quartier qui réunissent les conditions nécessaires à l’investissement faible en loi Pinel. Pour cela, le quartier Bassin à Flot attire les couples avec les enfants ; Au Bassin à Flot, un appartement de deux pièces de 46 m² coûte environ 193 000€. 

    Cela offre  pour un investisseur locatif une rentabilité locative brute de 5% dans une durée d’engagement de 12 ans ; et aussi le quartier Saint-Jean entouré d’espaces publics et paysages pourra séduire les personnes retraitées. Dans le quartier de la gare Saint-Jean, un appartement de deux pièces de 46m² avec une surface annexe de 24m² coûte environ 225 000€. Cet appartement offre une meilleure rentabilité de 9% dans une durée d’investissement de 12 ans.

    Le quartier Caudéran à l’ouest de Bordeaux dispose d’un quartier profitable pour les familles puisqu’il est entouré des infrastructures scolaires, de proximité du Parc Bordelais, des commerces des proximités. Alors pour un appartement de deux pièces de 45m² dans le quartier Caudéran coûte environ 189 000€. Cela permet une rentabilité locative brute de 4,9% dans un investissement de 12 ans.

    Le quartier de la Bastide dans la rive de Bordeaux offre des équipements accessibles pour les étudiants et les familles : piscine, commerce,établissement scolaire, services, bibliothèques, etc. Dans ce quartier, un appartement de deux pièces de 52m² coûte environ 200 000€. Cela offre une rentabilité de 5,2% dans une durée d’engagement de 12 ans.

    Et enfin, les villes en périphérie bordelaise : La ville de Pessac, la ville de Talence, etc, incite les étudiants, les couples et les familles à loger dans ces villes. La ville de Pessac regroupe des parcs d’activités industrielles et tertiaires. De même pour la ville de Talence, située au sud-ouest de Bordeaux rassemble le campus universitaire Bordeaux, comme l’Université Bordeaux Montaigne ou encore l’Institut Polytechnique de Bordeaux.

    Dans la ville de Pessac ou de Talence, un appartement de deux pièces entre 44 m² et 46 m² se vend entre 160 000€ et 165 000€. Cela offre une rentabilité locative brute de 5,8% ou de 5,9% dans un investissement pour 12 ans.

    Où faire à Bordeaux ? Investir dans un Programme Pinel

    Pour investir dans un programme Pinel, il faut mettre en évidence les chiffres clés de ce dispositif:

    • La durée d’engagement est de 6, 9 ou 12 ans;
    • La réduction fiscale maximale est de 63 000€;
    • La réalisation de deux opérations de locations doit se limiter de 300 000€.

    Pour cela, on doit connaître le mode de fonctionnement de la loi Pinel à Bordeaux. Pour 2022, le taux de réduction d’impôt pour 6 ans est de 12%, de 18% pour 9 ans et de 21% pour 12 ans.

    Les zones Pinel se présentent en 5 catégories mais 3 parmi eux seulement sont éligibles à la loi Pinel : la zone A, zone A bis et zone B1. En effet, la ville de Bordeaux et sa proche périphérie sont classées dans la catégorie en zone Pinel B1. Ainsi, les plafonds des loyers et les ressources des locataires maximaux sont fixés par la loi Pinel selon le zonage.

    Par ailleurs, la ville de Bordeaux et sa périphérie bénéficient d’un plafond de loyer ayant comme seuil de 10,51€/m²/mois. De plus, les plafonds des ressources des locataires sont calculés en fonction du zonage Pinel et la composition du foyer fiscal du locataire.

    C’est ainsi que la loi Pinel à Bordeaux permet aux investisseurs de constituer un patrimoine immobilier en achetant un appartement neuf avec une défiscalisation maximum de 63 000€. Et aussi, le dispositif Pinel permet aux locataires d’accès aux logements loués en Pinel à travers un plafond de loyers abordables et un plafond de ressources de revenus très élevés destiné à toutes les catégories de ménages.

    Plafonds de Loyers Pinel à Bordeaux

    Le dispositif Pinel à Bordeaux limite les loyers proposés par les investisseurs afin que les biens neufs demeurent accessibles à tous les ménages.

    Les plafonds Pinel à Bordeaux varient selon la zone géographique par lesquels les logements neufs se situent. Bordeaux Métropole se trouve dans la catégorie de la zone B1 de la loi Pinel, qualifiant d’un marché immobilier dite tendu.

    Pour 2022, le secteur B1 du dispositif est de 10,51€/m² comme plafond de loyer Pinel. Pour cela, il existe deux indicateurs pour calculer le plafond de loyer Pinel à Bordeaux:

    • La zone B1 où se situe le logement Pinel à Bordeaux;
    • La surface du bien.

    La surface du bien varie selon la superficie du logement. Cela engendre le coefficient multiplicateur suivant : 0,7 + (19 / surface du bien). Ce coefficient multiplicateur est plafonné à 1,2 par le dispositif Pinel. 

    La formule du calcul d’un loyer Pinel à Bordeaux se présente comme ceci : 10,51 × coefficient multiplicateur × surface de logement.

    De plus, le tarif du loyer est estimé en moyenne de 15,7€ par mètre carré.

    Optez pour un investissement immobilier en loi Pinel

    Dans un investissement immobilier en loi Pinel, l’investisseur pourra bénéficier d’une réduction d’impôt maximale jusqu’à 6 000€/an.

    L’investissement immobilier en loi Pinel permet aussi à l’investisseur immobilier de constituer un patrimoine immobilier intéressant.

    Pour bénéficier des avantages liés à la loi Pinel, il est nécessaire d’effectuer une opération de logement neuf. De plus, le bien doit être destiné pour location à usage d’habitation principal. Par ailleurs, le bien doit se situer dans des zones éligibles à la loi Pinel: zone A, A bis ou B1.

    Après la livraison du logement Pinel, la mise en location du logement doit débuter. Pour un cadre du dispositif Pinel, la mise en location d’un bien doit respecter certaines conditions :

    • Une durée de location de 6, 9 ou 12 ans;
    • Le loyer mensuel doit au-dessous du plafond du montant fixé par la loi Pinel ;
    • Le locataire doit respecter des plafonds de ressources exigés par le dispositif Pinel.

    En outre, la loi Pinel se concentre uniquement sur l’acquisition du logement neuf, alors il ne faut pas la confondre avec la loi Malraux.

    Pour la loi Malraux, le dispositif permet de bénéficier d’une réduction d’impôt maximum de 30% en échange d’opération d’achat d’un bien immobilier ancien.

    Les conditions nécessaires pour profiter des avantages proposés par la loi Malraux se présentent comme suit:

    • Mettre en location des logements anciens nus à usage de résidence principal pendant au moins 9 ans ;
    • Mettre en location le bien dans les 12 mois qui suivent la date de livraison du promoteur ;
    • Avoir une autorisation spéciale auprès du Préfet avant de commencer l’activité de location.

    Ainsi, il existe plusieurs différences entre la loi Malraux et Pinel. En effet, la loi Pinel permet aux investisseurs de rentabiliser au maximum leur investissement de location grâce aux défiscalisations et aux plafonds de loyers plus abordables.

  • Régime micro-bic pour location meublée non professionnelle

    Régime micro-bic pour location meublée non professionnelle

    Les revenus locatifs perçus par l’activité de location sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) sur le plan fiscal. Différents types de régimes fiscaux s’imposent à la location meublée : le régime réel et le régime micro-bic. Le régime microbic est le plus adapté pour la location meublée non professionnelle. Ce régime permet de bénéficier des avantages de simplification et un abattement forfaitaire attirant.

    Les conditions d’impositions du régime LMNP

    Il existe des conditions générales pour bénéficier des avantages du régime microbic. Pour cela, les loueurs en meublé non professionnelle doivent remplir deux critères :

    Premièrement, le loueur en meublé non professionnel doit faire une déclaration auprès du tribunal de commerce.

    Deuxième critère, les recettes annuelles ne doivent pas dépasser le plafond de 70 000 euros pour chiffres d’affaires.

    Bénéfice fiscal des LMNP

    La location meublée procure de nombreux avantages fiscaux : les loyers perçus représentent des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Alors les bénéfices seront calculés après un abattement forfaitaire de 50% pour un régime microbic.

    Un autre avantage du loueur meublé non professionnel est le remboursement des frais comptables et de la TVA. Le loueur en meublé aura la possibilité d’élaborer l’amortissement de son bien auprès d’un expert-comptable. Mais il pourra aussi regagner le montant de la TVA du bien lors de la livraison.

    Déclaration fiscale du régime micro bic

    Il est nécessaire de suivre des démarches administratives pour exercer une activité de location du régime micro-bic. La déclaration fiscale doit s’effectuer au tribunal de commerce du ressort. En s’inscrivant au liste SIRENE du régime fiscal.

    L’inscription doit se passer quinze jours avant la première location.  Elle s’exécute via un formulaire de déclaration POI et de déclaration n°2042. C’est une déclaration très simplifiée pour une location meublée.

    Obligation comptable micro-bic

    Le micro-bic comporte plusieurs mesures de dispositif en termes de comptabilité. Le micro-bic permet de dispenser la tenue d’une comptabilité, l’établissement de comptes annuels et la saisie comptable. 

    Le micro-bic oblige la tenue d’un livre-journal, lequel doit inscrire les détails de recettes annuelles. C’est pourquoi, les encaissements et les dépenses de l’activité de la location doivent être mentionnés par ordre chronologique. Alors ce livre-journal doit être bien soigné et numéroté, aucun blanc ni rature.

    Régime micro-bic ou régime simplifié

    Le régime d’imposition dépend du type de chiffre d’affaires annuel du loueur en meublé. Le régime micro bic est destiné à un chiffre d’affaires hors taxe (CAHT) inférieur à 70 000€. Concernant le chiffre d’affaires pour le régime simplifié, celui-ci ne connaît aucune limite.

    De plus, la base d’imposition du micro bic applique un abattement forfaitaire de 50% des loyers, lesquelles n’incluent pas les charges. Cependant le régime réel se concentre sur la réduction d’impôt sur le revenu

    En effet, les contributions sociales sont de 17,2% pour les deux régimes. Le formulaire de déclaration de revenus est de déclaration n°2042 pour le régime micro-bic et de déclaration n°2044 au régime réel. Ainsi, le micro-bic permet de simplifier et d’alléger le calcul des impôts et leurs déclarations. Dans le régime réel, la meilleure option est de minimiser tout simplement le coût d’impôt par le bénéfice réel.

  • Crowdfunding immobilier : financement participatif

    Crowdfunding immobilier : financement participatif

    L’investissement immobilier dispose des différentes possibilités en ce moment. Depuis quelques années, le crowdfunding occupe une grande pace dans le monde de l’investissement immobilier

    Ce type d’investissement est ouvert à tous les investisseurs qui possèdent au moins 500 euros. Maintenant, on doit se pencher sur ce sujet de crowdfunding immobilier parce que c’est un type d’investissement très rentable.

    Crowdfunding immobilier : Définition

    Le crowdfunding immobilier s’agit d’un financement participatif sur un programme immobilier. Pour cela, il existe un promoteur de projet de logement faisant appel à une plateforme qui va mettre ce promoteur en relation avec la foule des investisseurs.

    Pour cela, un investisseur peut choisir le programme immobilier qui lui convient. Ainsi, le promoteur doit apporter une somme entre 5 à 10% du fonds propre pour une promotion immobilière.

    Lorsque le programme immobilier touche sa fin, l’immobilier est appelé « vendu ». A ce moment-là, l’investisseur bénéficie du son montant d’investissement avec un taux d’intérêt entre 9 à 12%.

    En général, l’investissement dans le crowdfunding est un investissement à court terme parce qu’un programme immobilier dure environ 24 mois.

    Les plateformes de crowdfunding immobilier ont un statut juridique d‘Intermédiaire en Financement Participatif (IFP), Prestataire en Service d’Investissement ou Conseiller en Investissement Participatif (CIP).

    Avantages du crowdfunding immobilier

    Comme déjà dit, le crowdfunding immobilier est un type d’investissement à court terme. De plus, il est rentable et souple. Le taux d’intérêt le plus bas dans le crowdfunding immobilier est de 8% par an, ce taux d’intérêt est largement plus haut que celui d’un livret d’épargne.

    Contrairement à l’investissement immobilier classique, le crowdfunding immobilier ne rencontre aucun problème d’acquisition de bien immobilier. De plus, les tâches administratives sont à la charge du promoteur. 

    Sur le plan fiscal, la totalité des frais annexes sur le programme immobilier sont à la charge du promoteur. Ainsi, les investisseurs qui résident en dehors du pays où se déroule le programme immobilier ne paient aucune charge fiscale.

    Après tout, le crowdfunding immobilier est un moyen de diversifier ses sources de revenus parce qu’on peut participer au financement de différents projets de logement en même temps.

    Crowdfunding immobilier : Les risques

    Dans le crowdfunding immobilier, il y a un risque de perte de capital. Cette perte pourrait être totale ou partielle. Non seulement dans le crowdfunding, cce risque est trouvé dans tous les types d’investissement. 

    En premier lieu, il est possible que le montant d’investissement reste bloqué à cause d’un retard de chantier. Ceci est appelé risque lié à la promotion immobilière.

    En second lieu, il y a aussi le risque lié au projet en lui-même. Ce risque est causé par une défaillance technique, un problème juridique ou un problème commercial. 

    Enfin, pour limiter ces risques, il n’y a que faire un bon choix de plateforme. En ce moment, il existe de nombreuses plateformes, c’est pourquoi il faut bien choisir parce que certaines plateformes ne font que de l’arnaque. Pour cela, il est conseillé de choisir une plateforme populaire. D’ailleurs, on doit placer l’investissement sur un projet immobilier qui attire le plus de foule des investisseurs.

  • Investissement locatif saisonnier : le type de location le plus rentable

    Investissement locatif saisonnier : le type de location le plus rentable

    L’investissement locatif saisonnier est un type d’investissement locatif à court terme. Ce type d’investissement semble le plus avantageux parce qu’il ne dispose aucune complexité sur la gestion. Ainsi, il est avantageux sur le plan fiscal et en matière de revenu.

    Investir dans l’immobilier saisonnier : Notions

    L’investissement locatif saisonnier s’agit d’une acquisition d’un immobilier charmant dans un endroit touristique qui est destiné à être un logement de passage mais pas pour une résidence principale.

    Pourtant, l’immobilier locatif saisonnier peut être transformé en résidence secondaire pour le propriétaire pendant qu’il n‘est pas loué.

    La rentabilité d’un investissement locatif saisonnier dépend de sa localisation. A vrai dire, la forte tension locative en matière d’investissement locatif saisonnier se situe dans un endroit à destination touristique intéressant.

    En ce moment, ce type d’investissement connaît un grand avancement. L’investissement locatif saisonnier est maintenant vu dans le domaine sportif comme la station de ski, ainsi que les évènements sportifs cultes dans certains pays.

    Rentabilité d’une location saisonnière et avantages

    L’investissement locatif saisonnier offre un avantage en matière de rentabilité. En fait, ce type d’investissement s’agit d’un investissement à court terme qui peut offrir à l’investisseur la possibilité de pratiquer un autofinancement. Pour bien exploiter son investissement locatif saisonnier, on doit augmenter la chance de se faire connaître. Il faut utiliser tous types de supports de communication comme l‘internet, l’application mobile, les panneaux publicitaires ainsi que les spots publicitaires saisonniers.

    Dans ce type d‘investissement, le risque des loyers impayés est totalement évité. Ce risque peut endommager certains types d’investissement immobilier mais l’investissement immobilier locatif saisonnier ne le connaît pas. En effet, en tant qu’investissement à court terme, le flux de trésorerie est plus simple. De plus, le loyer devrait être payé avant d’entrer dans le logement.

    La fiscalité d’un investissement locatif saisonnier semble intéressante. Pour cela, la location meuble concerne une partie de l’habitation principale du propriétaire (en respectant le plafond de loyer). Pourtant, il y a le régime micro-BIC si les recettes annuelles ne dépassent pas le montant de 32 600 Euro. Sur ce, l’investissement pourrait être imposé avec un abattement forfaitaire de 50%. Mais, pour des recettes annuelles entre 32 600 et 234 000 euro, il y a le régime réel qui possède un allègement les obligations déclaratives et comptables.

    Dans quelles villes investir pour location saisonnière ?

    En général, la haute saison pour un investissement locatif saisonnier est la période des vacances. Alors on doit investir dans un endroit à destination touristique populaire.

    Pour cela, on peut investir dans les pays glaciaux. Depuis quelques années, la majorité des touristes tendent vers une région glaciale, non seulement pour une raison de paysage, mais aussi pour une raison sportive. Le ski est un sport populaire dans les régions glaciales, de plus, il est presque impossible de pratiquer le ski dans certains pays équatoriaux. C’est pour cela que la plupart des touristes sont attirés par les régions glaciales pendant la période des vacances. 

    Bref, les pays glaciaux disposent de fortes tensions locatives saisonnières.

  • Immobilier danger – Quels sont les risques dans l’investissement immobilier et comment les éviter ?

    Immobilier danger – Quels sont les risques dans l’investissement immobilier et comment les éviter ?

    Il est évident qu’il y a quelques risques dans l’investissement immobilier. Mais, ces risques peuvent être réduits.

    En connaissant la manière de réduire les risques sur l’investissement immobilier, un investisseur ne devrait plus hésiter à placer ses agents dans ce type d’investissement. 

    Loyer impayé :Problème d’un locataire mauvais payeur

    C’est clair, il existe certains locataires qui ne disposent pas le pouvoir de payer leurs loyers, ou ils ont l’habitude de refuser bêtement de les payer.

    Pourtant, il y a des solutions pour réduire ce risque. Sur ce, on doit choisir un bon locataire. En effet, il faut le rencontrer, et discuter. On peut demander des justificatifs pour vérifier la fiabilité du locataire. 

    En ce moment, il y a aussi des assurances contre les loyers impayés. Ceci est une assurance limitée, mais elle peut alléger l’impact du risque des loyers impayés.

    Enfin, pour réduire ce risque il suffit de faire une intervention rapide. On ne doit pas laisser traîner la situation pour une longue durée.

    Dégradation du logement : des travaux au delà de la caution

    Ceci est un cauchemar pour le propriétaire. Il est difficile de supporter la dégradation, notamment après le délai de garantie offert par le constructeur. Pour cela, la remise en état devrait être un grand travail qui nécessite une grande somme d’argent. 

    En général, on rencontre ce problème lors du départ du locataire. A ce moment-là, le dégât est inestimable, notamment dans l’intérieur de l‘immeuble.

    Pour cela, le propriétaire peut exiger un dépôt de garantie pour prévoir un budget destiné à être dépensé sur la réparation et entretien. Mais, parfois, le budget ne suffit pas à empêcher la dégradation du logement, c’est pour cela qu’on doit contacter une agence d’assurance pour se protéger contre les risques. 

    Le risque de vacance locative

    La vacance locative semble le pire problème en matière d’investissement immobilier locatif. En général, ce problème est causé par l’instabilité du marché immobilier. Mais, un départ d’un locataire pourrait aussi entraîner une vacance locative.

    Pour éviter de tomber dans une grande période de vacance locative, on doit mettre en place l’investissement dans un bon emplacement. En effet, un logement bien placé se trouve dans un endroit stable économiquement et fortement urbanisé.

    Outre le bon emplacement, on doit maintenir une bonne relation avec le locataire pour éviter son départ, ainsi que les risques des loyers impayés. De plus, on doit faire un entretien régulier avec le logement pour maintenir son état afin d’attirer l’attention des locataires.

    En matière de loyer, il faut aussi se renseigner et on doit comparer à ceux des autres loueurs immobiliers afin de connaître la fourchette de loyer.

    Changement de régime fiscal

    Ce dernier risque semble inévitable. En effet, le changement fiscal dépend des décisions prises par l’État. Pour cela, il y a une possibilité de péremption du dispositif de défiscalisation, d’une augmentation des taxes foncières, etc. Le calcul des revenus sur un investissement prend en compte les charges fiscales ainsi que la réduction d’impôt bénéficiée. Alors, on peut dire que le risque de changement fiscal n’est pas fréquent mais il peut endommager la rentabilité de l’investissement.

  • 3 conseils en investissement immobilier

    3 conseils en investissement immobilier

    On fait des investissements aujourd’hui pour bénéficier des avantages financiers dans l’avenir. Tout le monde a donc besoin de s’investir pas seulement pour nous mais aussi et surtout pour notre enfant. 

    Il n’y a pas un âge légal pour s’investir, toutes personnes qui auront eu la capacité peuvent s’investir. L’investisseur peut être des jeunes, des adultes et rarement des personnes âgées. Chacun peut choisir la forme d’investissement qui lui plaît, nous n’essayons que de vous guider mais le choix vous appartient.

    Conseil pour investissement locatif : La ville, l’emplacement

    Dans l’investissement immobilier, ce qui compte le plus, c’est la rentabilité. Ce dernier est le pilier de l’investissement. Il faut bien réfléchir avant de s’investir et cela ne s’arrête pas à un calcul sur table qui reste tout à fait théorique. 

    Alors il faut calculer toute éventualité sur tous les différents risques pour ne pas se tromper. L’investissement compte pour chaque investisseur, donc elle ne doit contenir aucun risque. Et pour ce faire, assurez-vous que votre investissement est placé dans un emplacement bien rentable.

    Il est aussi important de lister tous les facteurs de rentabilité dès le départ, la ville ou le quartier de votre choix doit être le meilleur. Vous ne perdez pas en faisant une comparaison entre divers endroits. Bien choisir l’emplacement, c’est avant tout prévoir tous les risques d’investissements.

    Si vous n’avez aucune idée sur l’emplacement, alors choisissez un endroit où il y a beaucoup d’ universités ou d’autres établissements scolaires. L’endroit parfait est celle avec laquelle les transports sont à proximité. Si vous trouvez un endroit considéré comme bassin d’emploi, c’est également parfait.

    Prix au m2 – savoir acheter

    Dans l’investissement immobilier, mieux vaut acheter de ce qui est déjà bâtie que construire. Pourtant, il faut savoir acheter pour ne pas se tromper. Afin de générer des bénéfices dans un investissement, l’achat doit être sous le prix du marché car dans le cas contraire cela peut engendrer plusieurs problèmes.

    Pour pouvoir acheter au-dessous du prix du marché, il faut tout d’abord connaître le prix du marché. Le prix du marché n’est pas connu par tout le monde alors nous recommandons d’opter pour un expert car il vous aidera.

    Investissement immobilier et fiscalité

    Pour profiter les avantages locatifs pendant l’investissement immobilier alors vous devez savoir que :

    • L’allègement des impôts ne doit pas être un facteur de choix de l’investissement immobilier, ne tombez pas dans ce piège car de nombreux frais peuvent être cachés derrière cet allègement.
    • Optez pour un immeuble meublé non professionnel. Il vous permet de percevoir des revenus complémentaires sur une longue période qui peut aller jusqu’à plus de 10 ans.
    • Pour profiter des avantages de l’investissement immobilier, il est aussi conseillé d’opter à un type d’investissement avec apport personnel. Vous n’avez pas à vous inquiétez du remboursement du crédit.
    • Enfin, il est aussi nécessaire de bien choisir l’activité pour un investissement immobilier car ce n’est pas tous les projets qui sont rentables.
  • Débuter dans l’investissement immobilier

    Débuter dans l’investissement immobilier

    Un bon parcours dépend des premiers pas, alors on doit avoir quelques techniques de base pour bien débuter son investissement immobilier.

    Définir l’objectif de l’investissement

    Pour cela, il faut établir un profil investisseur. On doit choisir un type d’investissement immobilier et déterminer le plan d’investissement.

    En effet, il faut se questionner sur le type de l’immobilier pour mettre en place l’investissement. On doit choisir entre immobilier neuf et immobilier ave travaux. De plus, on doit choisir entre investir à long terme ou investir dans l’immobilier locatif saisonnier

    Fiscalité immobilière – Quels dispositifs ?

    Il faut savoir aussi les différents dispositifs de défiscalisation

    En connaissant l’objectif de l’investissement, on peut choisir le dispositif Pinel pour l’investissement dans l’immobilier neuf.

    Ainsi, pour l’investissement dans l’immobilier avec travaux, on peut utiliser le dispositif Malraux

    Il existe plusieurs autres dispositifs de défiscalisation, mais ces deux lois citées récemment semblent les plus raisonnables.

    Capacité d’emprunt – Combien puis-je emprunter ?

    Pour cela, on doit définir le montant des revenus mensuels possibles et la valeur de l’apport pour que la banque puisse donner un montant maximum d’emprunt.

    Il est possible de faire un emprunt sans apport, mais la décision dépend de l’établissement de crédit. Parfois, les établissements de crédit imposent des conditions difficiles à respecter.

    Choisir entre location non-meublée et location meublée

    Pour le cas d’une location à vide, on doit s’engager à louer le logement pour une période minimale de 3 ans. En général, la location à vide est destinée pour une location à long terme. Avec ce type de location, le risque de vacance locative est réduit au minimum.

    Pour le cas d’une location meublée, l’investissement a pour but de proposer un logement aux étudiants ou des gens en mobilité professionnelle. Pour une location meublée classique, le bail peut aller de 1 à 12 mois en bail mobilité. Il existe deux statuts juridiques dans ce type de location. Pour cela, il y a le statut de LMP (Loueur en Meublé Professionnel) et le LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel). Le statut juridique et défini en fonction des recettes annuelles d’un investissement locatif.

    Où investir en immobilier ?

    En général, l’investissement immobilier doit être mis en place dans une grande ville. Dans ce dernier, on trouve une forte tension locative.

    Après, on doit choisir un endroit qui possède une économie en hausse. Les endroits stables économiquement attirent beaucoup de gens, et ce fait entraîne de nombreuses demandes de logement.

    Enfin, pour l’investissement locatif saisonnier, on doit investir dans un endroit touristique populaire afin de profiter de la forte tension locative pendant la période des vacances.

    Choisir entre bien neuf et ancien logement

    Pour être attirant dans le domaine de l’investissement locatif saisonnier, mieux vaut se tourner vers les biens immobiliers neufs. En fait, il faut créer une personnalité pour attirer l’attention des touristes. De plus, les constructeurs offrent une garantie décennale au propriétaire.

    Pourtant, si on choisit d’investir d’une manière classique à long terme, on doit choisir d’investir dans l’immobilier avec travaux. Souvent, les anciens logements se situent dans la zone stratégique d’investissement. Ainsi, le prix des anciens bâtiments est largement moins cher.

  • Autofinancement immobilier, réussir son investissement

    Autofinancement immobilier, réussir son investissement

    L’investissement immobilier sans crédit est un type  d’investissement qui nécessite une stratégie efficace. Sinon, l’autofinancement ne pourrait pas réussir. Maintenant, on doit connaître à propos de l’autofinancement afin de réussir un investissement immobilier sans crédit.

    Définition d’autofinancement

    En fait, l’investissement  avec autofinancement est un investissement qui n’exige aucun effort d’épargne. A vrai dire, pour autofinancer un investissement, les  revenus sur la location doivent être supérieurs ou égaux aux charges liées à l’investissement locatif.

    L’autofinancement immobilier ne peut pas  être  appliqué que dans une région à forte tension locative. Le coût des frais  annexes ne peut pas être couvert par le revenu net si  on fait l’investissement  dans  un endroit qui a un grand risque de vacance locative.

    La tranquillité de l’investisseur est un avantage  de  l’autofinancement immobilier. De plus, avec un investissement autofinancé, on peut construire un patrimoine à long terme sans  se dépenser à court terme.

    Réussir son autofinancement immobilier

    Pour réussir son autofinancement immobilier, on  doit  investir dans un bien à  fort potentiel  de rendement. En effet, il faut choisir le bon logement en fonction de son  emplacement et de sa taille. A vrai dire, il faut placer l’investissement dans un endroit qui contient  une forte tension locative.

    De plus, il faut  choisir un bon locataire  pour assurer la régularité du paiement de loyer. Il faut  avoir un locataire qui paie régulièrement ses  loyers parce que l’autofinancement immobilier dépend aux revenus mensuels apportés par l’investissement locatif. Pour cela, on peut vérifier la fiabilité de paiement du locataire à l’aide des pièces justificatives.

    En outre, il faut optimiser la défiscalisation à  l’aide  des  différents dispositifs comme  la loi Pinel et le dispositif Censi-Bouvard.

    Faire une simulation d’investissement locatif

    Avant de faire un investissement autofinancé, il faut simuler l’investissement locatif afin de déterminer le flux de trésorerie.

    La simulation d’investissement locatif consiste à prévoir  les moindres détails sur la gestion de l’investissement à venir. Cette simulation doit être faite sur le plan administratif, financier  et commercial de l’investissement immobilier.

    Pour réussir la simulation d’investissement locatif, il faut faire  une estimation exacte des recettes. Il faut aussi faire une estimation exhaustive  des charges

    Après, il faut prendre en compte tous les aspects fiscaux. Pour cela, on doit déterminer  l’imposition sur les revenus locatifs. Et il faut connaitre  l’utilisation des dispositifs de défiscalisation.

    Enfin, il faut prendre en compte  le flux de trésorerie. Ceci est vraiment  important parce que la détermination de rentabilité dépend de ce flux de trésorerie.

    Les endroits idéals  pour  l’autofinancement immobilier

    Premièrement, l’autofinancement doit réussir dans un milieu fortement urbanisé. Un endroit  en pleine ville attire beaucoup de personnes. C’est-à-dire, une région urbanisée possède un marché immobilier intéressant. 

    Deuxièmement, un pays qui possède des milieux touristiques attirants comme le Portugal pourrait être exploitable avec l’autofinancement immobilier. Dans ce pays, l’investissement locatif saisonnier peut apporter un large rendement.Troisièmement, on doit faire l’investissement immobilier dans un endroit stable économiquement si on veut réussir son autofinancement. En fait, il n’y a aucun investissement rentable dans un pays en crise. De plus, les investisseurs sont attirés  par les pays qui ont une situation économique remarquable.

  • Différents types d’investissement immobilier

    Différents types d’investissement immobilier

    Pour initier à l’investissement immobilier, il faut avoir les moindres connaissances à propos de cette source de revenu. Maintenant, on doit connaître les différents types d’investissement immobilier importants.

    Investissement immobilier neuf

    Les débutants dans le domaine de l’investissement immobilier doivent investir dans un immobilier neuf pour plusieurs bonnes raisons.

    On doit investir dans l’immobilier neuf pour avoir une sérénité. En effet, les immobiliers neufs comportent une performance énergétique avancée. En ce moment, la plupart des infrastructures répondent aux normes internationales sur la dureté et le confort. 

    L’investissement dans l’immobilier neuf dispose une garantie décennale fournie par le constructeur. Autrement dit, le constructeur assure la fiabilité du bâtiment pendant les 10 ans à venir, sinon, en cas de défaillance, il reste à la disposition du propriétaire.

    Il existe aussi un avantage fiscal sur l’investissement dans l’immobilier neuf. Sur ce, il y a le dispositif Pinel qui permet de réduire l’impôt sur la location du bien immobilier entre 12 à 21% pour une durée de location de 6, 9 ou 12 ans. En outre, il y a aussi le dispositif Censi-Bouvard permettent de récupérer la TVA immobilière sur une location de bâtiment meublé.

    investissement immobilier dans l ancien

    Pourtant, les nuls sur l’investissement immobilier sont aussi encouragés à investir dans les anciens immobiliers avec travaux.

    La situation géographique des immobiliers anciens est avantageuse. En effet, la plupart des logements avec travaux se placent dans un milieu fortement urbanisé. C’est-à-dire, ces anciens logements sont souvent situés en pleine ville. Ce fait semble avantageux parce que la grande ville dispose un bon marché immobilier.

    Outre l’emplacement, le prix d’un immeuble avec travaux semble beaucoup plus raisonnable par rapport à celui de l’immeuble neuf. Avec un prix moins cher, il faut penser à investir dans ce genre d’immobilier.

    Sur le plan fiscal, le dispositif Malraux pend le relais. Ce dispositif permet aux investisseurs de bénéficier une réduction d’impôt jusqu’à 30% du montant total de la rénovation. 

    Il faut savoir que le dispositif Malraux put être appliqué aux anciens logements situés dans un secteur sauvegardé ou une zone de protection du patrimoine architectural, urbain ou paysager.

    crowdfunding immobilier

    Ce mode d’investissement n’exige aucune compétence sur l’investissement immobilier. Donc, on peut dire que ceci est idéal pour les débutants dans le domaine de l’investissement immobilier.

    En général, l’investissement immobilier en ligne s’agit d’un financement participatif nommé crowdfunding immobilier. Ce dernier peut être fait sur plusieurs plateformes. Le crowdfunding immobilier consiste à financer un part d’un programme immobilier afin de bénéficier un taux d’intérêt sur le revenu.

    Concernant le taux d’intérêt, le crowdfunding immobilier propose le plus haut taux d’intérêt du jamais vu. En effet, après l’achèvement du programme immobilier, le promoteur rembourse la somme prêtée à un investisseur avec un taux d’intérêt entre 8 à 12% par an.

    Enfin, le crowdfunding ne dispose pas une imposition fiscale sur le revenu aux investisseurs. Autrement dit, il n’y a aucune charge fiscale pour les investisseurs à distance qui ne résident pas dans le pays où se place le projet de logement.